La famille Audran

La famille Audran

Audran, famille, famille de peintres, graveurs, ornemanistes et décorateurs français des XVIIe et XVIIIe siècles. Peintre religieux (il est notamment l’auteur d’une Décollation de saint Jean-Baptiste réalisée pour Notre-Dame de Paris et d’une Multiplication des pains.

1683, église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux, Paris), c’est l’un des principaux collaborateurs de Charles Le Brun à Versailles (salons de Diane et de Mars) et à Saint-Germain-en-Laye.

Gérard II (1640-1703)

Frère de Claude II, il a été le protégé de Le Brun et l’artiste le plus renommé de la famille. À la demande de Le Brun, il reproduit son Triomphe de Constantin, puis bénéficiant de sa bienveillance, part étudier en Italie (où il fréquente l’atelier de Carlo Maratta).

Le Brun l’installe ensuite aux Gobelins afin qu’il grave en grand format son Histoire d’Alexandre (Batailles d’Alexandre, 1672-1678). Il ouvre en 1677 un magasin d’estampes, afin de diffuser ses propres gravures et celles qu’il réalise d’après ses contemporains. Il grave notamment d’après Poussin (le Mariage de la Vierge, Daphnis et Chloé), Antoine Coypel et Le Sueur.

Sa technique du burin (associée à l’eau-forte), à la fois vigoureuse et précise, fait de lui l’un des grands représentants du baroque en gravure et un précurseur de la gravure libre.

Claude III (1658-1734)

Neveu de Gérard II, il renouvelle le genre des arabesques, des grotesques et des singeries (motifs décoratifs tirés d’animaux exotiques) à la fin du règne de Louis XIV.

Décorateur des résidences royales à Versailles et auteur de cartons de tapisserie pour la manufacture des Gobelins (les Douze mois grotesques, 1699 ; les Portières des dieux), il contribue par sa verve inventive et fantaisiste au renouvellement et à la diffusion du style rococo.